Le Chrétien déçu

 Le Chrétien déçu

Mat.19:16  Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus : Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle?
20  Le jeune homme lui dit : j’ai observé toutes ces choses ; que me manque–t–il encore?
21  Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne–le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis–moi.
22  Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste ; car il avait de grands biens.

Questions : pourquoi, avec toutes les promesses pour notre vie, trouve-t’on tant de chrétiens qui se disent déçus? Déçus par leurs églises, leurs pasteurs, leur vie de foi, et ont fini par se retrouver seuls, parfois même amers, souvent sans plus croire en bien des choses de la vie chrétienne?

Observations : beaucoup ont cherché des guérisons qu’ils n’ont jamais eues, d’autres se sont attachés à des promesses de prospérité et finalement leur vie sociale est restée la même, quelquefois pire. Quelques-uns attendaient un miracle, attendaient par exemple que Dieu leur donne un conjoint, et après longtemps se retrouvent seuls, pensant même que tous ces sacrifices ont été vains.  Combien ont espéré trouver dans l’église de l’amour, de la compassion et une grande unité, les voilà maintenant dépités par une réalité souvent différente et parfois -à notre honte- pire (esprit de religiosité, partidarisme, divisions et querelles).

Observations II : Jésus n’est-il pas le même hier, aujourd’hui et éternellement? L’église n’est-elle pas une idée de Dieu? Le pasteur n’est-il pas une image du berger? D’où viennent donc ces déceptions et ces frustrations? Pourquoi? L’évangile n’est-il pas une bonne nouvelle?  Où est l’erreur?  A qui la faute?

1)    D’abord nous devons savoir qu’aujourd’hui beaucoup recherchent un évangile de facilité, qui donne mais qui ne réclame rien (je vais à l’église le dimanche pour faire mon « shopping spirituel », pas besoin de s’engager). Il suffit de voir la société se lavant les mains de tout, on préfère le concubinage aux engagements d’un mariage car la prise de risque est minime et moins « coûteuse ».

2)    Nous écoutons plus facilement une prédication qui nous « bénit, nous promet une rose sans épines », plutôt qu’un sermon avec des mots tels que « péché, enfer, jugement et repentance ». Dans le monde, mon ami est celui qui me fait rire, m’encourage, il est complice de mes agissements puisque chacun est prisonnier des secrets de l’autre. La génération qui surgit maintenant a pour éducateur la télévision, internet et une école complètement bridée car les parents sont bien des fois aux abonnés absents, se sentant eux-mêmes coupable de leurs échecs.

3)    Pourquoi voudrai-je d’une église qui « m’oblige »? D’un pasteur qui ne saurait me comprendre? De personnes que je ne connais pas vraiment? D’un engagement qui me force à l’obéissance et surtout à être un exemple pour d’autres? Alors que dans le monde que nous vivons, c’est : « vis comme il te plaît, sans compte à rendre à personne, car tu es libre de tes erreurs, choisis tes amis, venge-toi de tes ennemis ». Les dictons actuels sont : « l’ennemi de ton ami est ton ennemi », « chacun voit midi à sa porte », « pourquoi partager si je peux tout avoir? » et « Il y a forcement un autre coupable que moi ».

4)    Il y a trop de personnes qui se sont trompées, un pasteur qui n’avait aucun appel pastoral, une église trop libérale pour faciliter le « remplissage de nouveaux », une interprétation de la Bible « trop adaptée à mon goût », des chrétiens qui n’ont compris du « Notre Père »que la phrase « ..que t’on règne vienne et pardonne nos fautes », beaucoup de « charisme et très peu de caractère, plus de dons de l’Esprit et pas de fruits de l’Esprit », et beaucoup trop de manque d’équilibre dans la foi, en effet, soit on  tend à un libéralisme où tout est permis, plus de condamnation, soit à une « grande sanctification » parfois hypocrite, où tout est interdit avec des visions « en veux-tu en voilà ».

Est-ce cela l’église que Jésus est venu fonder ?

Personnellement je ne crois pas.

Regardons ce que la Bible nous dit, et voyons l’exemple de la première église que Dieu a crée, Israël, et apprenons aussi avec ces erreurs, qu’un regard sur l’ancien testament est obligatoire pour comprendre le nouveau. Paul nous dit que l’église est un mystère (Eph.3 :6-10) et nous oublions très souvent que le sort de l’église est lié au sort d’Israël (première église) en effet comme disait le pasteur Thobois dans un séminaire, « pour comprendre l’église il faut comprendre Israël ». Pour ma part j’aime beaucoup utiliser des métaphores pour mieux saisir l’église locale.
Je veux d’abord prendre les exemples de Philip Yancey sur les différents regards que nous devrions avoir dans l’église.

1)    Premièrement regarder vers Dieu : En venant a l’église c’est Dieu que je dois voir, Lui qui est le spectateur du culte et attend de voir ce que je lui ait apporté, et préparé pour Sa joie ; en sortant je me poserais cette question « Dieu est-il content de moi dans le culte que je suis venu lui rendre? ».

2)    Regarder autour de soi :     Qui est avec moi dans l’église? des riches, des pauvres, des intellectuels et des moins cultivés, des blancs et des noirs, des gens d’une bonne éducation et d’autres pas éduqués du tout, des gens agréables et des gens pas vraiment fréquentables, l’église est la première entité au monde dans toute son histoire à réunir tans de gens si différents sous le même toit avec le but de marcher ensemble dans un même amour.

3)    Regarder a l’extérieur : Il y a tant de souffrance et de misère autour de nous dans le monde, notre voisinage, notre quartier, notre ville et la question que je dois me poser est : comment contribuer pour changer, aider, secourir et pas seulement spirituellement, ceux du dehors? c’est l’église au service de la société.

4)    Regarder a l’intérieur : Quand quelqu’un vient à l’église il doit trouver un accueil, de l’amour, de la compréhension (pas de jugement) les malades -spirituels et physiques- doivent être aidés, dans l’église il y a de la place pour tous (qui que ce soit). Cette dernière doit représenter une image du Ciel sur cette terre en attendant d’être avec le Seigneur pour toujours. J’aime mon église et elle m’aime, j’aime y aller, je contribue à son expansion et à son embellissement non pas pour mon confort mais pour tous. Manquer un culte, c’est manquer quelque chose d’important qui ne se rattrape pas, je suis dans la joie quand on me dit : allons à la maison de l’Eternel (Ps. 122).

Métaphore sur l’église : Qu’est que l’église ?

A)    Un service d’urgence !
Lieu dans lequel viennent les « accidentés de la vie, les malades, les désemparé etc… »
Lieu de salut, de guérison, réparation, soulagement etc…
Lieu dans lequel ceux qui  sont de « garde » ont quelque chose à faire, sont utiles, importants ; nous ne seront jamais assez nombreux pour tout ce qu’il y a à faire.

B)    Un Bateau !  (de Reinhard Bonnke)
Pas un paquebot de plaisance où les chrétiens se suffisent a eux mêmes, où le fait d’avoir payé donne des droits à être servi, nourrit, logé, chouchouté, en ayant la carte de membre on a tout les droits, comme un club fermé etc…

C’est plutôt un bateau de sauvetage, qui quitte le port tranquille et n’hésite pas à aller en haute mer, dans les tempêtes, pour sauver des naufragés, ramener des perdus et à l’intérieur l’équipage se  bat ensemble contre les tempêtes pour sauver des vies.

C)    Le corps humain !  (1 Co.12)
C’est la meilleure métaphore de l’église car elle vient de Dieu par l’apôtre Paul. On pourrait dire tellement de choses sur le corps (demander a un médecin) les valeurs tel que: obéissance, union, complémentarité, croissance, santé, service, purification, guérison etc … sont à la fois valables dans l’église comme dans le corps physique.
C’est extraordinaire ! L’église de Dieu, qu’elle soit Universelle ou locale est une idée de Dieu depuis que le monde à péché pour la première fois, c’est un des plus grands mystères de Dieu pour nous et elle ne peut se révéler pour nous que de l’intérieur.

SVP ne passer pas à côté de cette grâce de Dieu parce-que quelqu’un s’est trompé une ou plusieurs fois. Relevez-vous! Revenez! Remettez-vous en question! Dieu vous attend !
L’église est la famille de Dieu.  Dieu vous aime et nous aussi.

Pasteur Douglas