Le Jour de la Victoire – David et Goliath

Le Jour de la Victoire

Méditation sur 1 Samuel 17 – David et Goliath

Aujourd’hui même, l’Eternel me donnera la victoire sur toi, je t’abattrai, je te couperai la tête et, avant ce soir, je donnerai les cadavres des soldats philistins à manger aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages de la terre.  Alors toute la terre saura qu’Israël a un Dieu.  (1 Sam.17.46)

La VICTOIRE est une notion que tous les chrétiens aiment entendre comme vivre, je dirais même c’est une chose universelle que tous aiment vivre. Le souci est que tous ne peuvent vivre « La victoire en même temps car sinon ce ne serait plus « victoire » puisque pour avoir la victoire il faut aussi qu’il y ait: COMBAT,  VAINQUEUR,  PERDANT et donc également DEFAITE.
Cet épisode de la bible est un des plus connus et des plus appréciés. Le cinéma, comme les artistes peintres, en ont fait les échos de la bible avec plus ou moins de justesse. Nous voulons juste, pour notre part, tirer quelques leçons pour notre vie d’aujourd’hui, que notre foi soit encouragée par cela.

Conseils pour ceux qui combattent et n’arrivent pas toujours à la victoire :

1) Affrontez l’adversaire  (v 32)    (Quand vous l’aurez identifié – Eph.6.12)
David lui dit : Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin !  Moi, ton serviteur, j’irai et je le combattrai.
Quand David eut compris ce qui se passait sur le champ de bataille, il voulut  prendre ses responsabilités et devint candidat pour affronter Goliath. Assumons nos responsabilités et arrêtons de toujours rejeter sur les autres la culpabilité de nos difficultés ou échecs. Regardons nous en face dans la glace et affrontons nos réalités et nos peurs, c’est le début de la victoire  (Je. 15.17-19)

2)  Reconnaissez Dieu dans votre vie  (v 37)  Puis David ajouta : L’Eternel qui m’a délivré de la griffe du lion et de l’ours me délivrera aussi de ce Philistin.
Pour faire valoir sa candidature comme champion de Dieu dans cette bataille David se servit des EXPERIENCES QU’IL AVAIT FAITES AVEC DIEU auparavant dans l’affaire de l’ours et du lion. Ne peut se prévaloir d’expériences avec Dieu que le chrétien qui a vraiment laissé Dieu avoir la plus belle part dans sa vie.  (Quelle place occupe-t’il dans votre vie ? – Mt.6.33)

3) N’utilisez pas les armes du monde  (v 38, 39) Puis il lui fit revêtir sa propre armure, il lui fit mettre un casque de bronze et endosser sa cuirasse.   Par-dessus son équipement, David ceignit aussi l’épée de Saül, puis il essaya de marcher, mais il n’y parvint pas, car il n’en avait pas l’habitude. Alors il dit à Saül : Je ne peux pas marcher avec tout cet équipement, car je n’y suis pas entraîné. Puis il se débarrassa de tout.
Saül voulut mettre son armure sur David, ce qui ne produisit rien de bon. Ne commettons pas l’erreur d’Abraham qui voulut  donner  un coup de main à Dieu en ayant un enfant avec la servante Agar. Plus tôt le chrétien se débarrassera des « choses du monde » dont il a héritées  par sa vie de pécheur, plus vite il comprendra que ses victoires il les aura avec les armes de Dieu (2 Co.10.3-6 et Eph.6.13-18). Rejetons l’incrédulité, le matérialisme, l’humanisme, le rationalisme, le cartésianisme et autres qui nous empêchent de dépendre seulement de Dieu. Comme le très jeune et inexpérimenté David face au guerrier géant (de 3m57 env.)  qu’était Goliath. (v 4)

4) Utilisez ce que Dieu vous donne   (v 40)  Il prit son bâton en main et choisit, dans le torrent, cinq cailloux bien lisses qu’il mit dans le sac de berger qui lui servait de besace et, sa fronde à la main, il s’avança vers le Philistin.
David finalement ne se servira que de ce qu’il a toujours eu dans ces mains, Fronde, Cailloux et Bâton.     Quand Dieu appelle une personne, l’essentiel dont elle a besoin se trouve déjà en elle.
Qu’a dit Dieu à Moise ? (Ex.4.2 / 14.15-16) Le Bâton, Jésus, n’est-il pas la pierre angulaire qui fait tomber les grands ? (Dn.2.34-35 – 1 Pi.2.6-8) Mais ce que je veux vraiment dire c’est que c’est Dieu qui nous arme avec Ses armes nécessaires pour notre victoire. Tout ce qui nous fait avancer, nous maintient debout et nous remplit pour tenir jusqu’au bout, vient de Dieu.

5) Ne souffrez pas d’être méprisé  (v 42-43)   « Il l’examina et, lorsqu’il vit devant lui un jeune homme roux et de belle figure, il le regarda avec mépris  et lui lança : Est-ce que tu me prends pour un chien pour venir contre moi avec un bâton ? Puis il le maudit par ses dieux. »
Être méprisé, incompris ou rejeté fait partie du programme de la vie d’un chrétien même si cela est dur à vivre, mais Jésus ne nous a pas trompé sur « la marchandise » (Mt.5.2-12/ Je.16.33) Vouloir plaire à tout le monde est une grande perte de temps, plaire à Dieu ou aux hommes sera toujours un dilemme pour ceux qui doutent. Acceptons ce que nous sommes et croyons. Et à la fin des temps on fera les comptes. (Lire Je.17.14,16  / Ac.5.28-29)  Avant de battre Goliath David dut faire face à son mépris mais cela ne l’a pas ébranlé pour autant.

6) La Foi et l’Assurance marchent ensemble  (v 45-46)  David répondit : Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot, et moi je marche contre toi au nom de l’Eternel, le Seigneur des armées
célestes, le Dieu des bataillons d’Israël, que tu as insulté.  Aujourd’hui même, l’Eternel me donnera la victoire sur toi, je t’abattrai, je te couperai la tête et, avant ce soir, je donnerai les cadavres des soldats philistins à manger aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages de la terre….                               Ce qui impressionne dans ces phrases, c’est l’assurance que David avait de sa victoire, car elle n’était pas seulement sienne mais aussi celle de Dieu. Il n’a pas douté de l’issue de la bataille à cause de la foi qu’il avait en Dieu.  Pour le chrétien, le jour de sa victoire s’appelle « AUJOURD’HUI » « AVANT CE SOIR »  C’est une conviction qui ne peut pas venir de l’homme naturel ou charnel.  (2 Co.6.2 / Hb.3.7,13,15 / 4.7,8)
La Foi et l’Assurance ne sont pas à confondre avec « pensée positive ou méthode Coué » Ce n’est pas nous qui créons la foi en nous ; Elle augmente au fur et à mesure que nous nous approchons du trône de la Grâce de Dieu. (Hb.4.16 /10.22)

7) Nos victoires sont pour Dieu   (v 46,47)  Alors toute la terre saura qu’Israël a un Dieu.   Et toute cette multitude assemblée saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que l’Eternel délivre. Car l’issue de cette bataille dépend de lui, et il vous livre en notre pouvoir.
Si nous combattons, c’est pour qui ?  Pour David c’était clair, il cherchait à « laver l’honneur » de son Dieu « le Dieu des bataillons d’Israël, que tu as insulté »(v 46) Au travers de la bible nous voyons plusieurs exemples d’hommes et de femmes qui ont compris ou pas cette vérité – LA VICTOIRE EST POUR NOUS, MAIS LA GLOIRE EST POUR DIEU-  Nous devons comprendre que « nos Exploits, Réussites, Succès ou Réalisations » nous le devons complètement au fait que Dieu ne nous laisse jamais tomber et ce que nous avons ou sommes vient de lui. Nous devrions être capables de le glorifier pas seulement au jour de la victoire mais aussi au moment des combats. (Ac.5.40,41 / 16.23-25/ Ro.8.35-39)
Ne faisons pas de nos champs de victoires des terrains où pousserait notre orgueil.

Conclusion:    Soulevez le Trophée  (v 54,57)  David prit la tête du Philistin et la fit porter à Jérusalem. Il déposa ses armes dans sa propre tente.   Quand David fut de retour au camp après avoir tué le Philistin, Abner le prit et le conduisit devant Saül. David tenait encore en main la tête du Philistin.
C’est le but de tout athlète, c’est le résultat de tous ses efforts et sacrifices. Pour moi une façon que le chrétien a de lever les trophées de ses victoires, en rendant gloire à Dieu, c’est par le témoignage afin que le public sache ce que Dieu fait dans les vies. Nous pouvons donner ces témoignages de façon personnelle à des personnes en particulier comme aussi en public dans nos assemblées afin que le peuple de Dieu glorifie son saint Nom dans nos vies.  (Job.33.26-29 / Ps.22.23/ 40.10 / Hb.2.12)
Faisons nôtres, ces paroles de David :
Aujourd’hui même, l’Eternel me donnera la victoire… Alors toute la terre saura (qu’Israël) (Votre Nom à la place d’Israël) a un Dieu !
D.W.S.