Il y a pas de vraie FOI sans vraie ÉPREUVE

Il n’y a pas de vraie foi sans vraie épreuve !

 Après ces choses, Dieu mit Abraham à l’épreuve, et lui dit : Abraham !
Et il répondit : Me voici !
Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija,
et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai.
L’ange dit : N’avance pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique.   (Genèse
 22: 1,2 et 12)

 

Comprenons l’exemple d’Abraham:

Malgré les efforts et les changements qui s’étaient opérés dans sa vie, il fut un homme qui vécu des expériences extraordinaires, il obéit à Dieu sans compromis, il marcha dans sa présence, il dialogua avec Dieu comme personne auparavant et pourtant Dieu lui réserva une dernière épreuve comme si tout ce qu’il avait fait jusqu’alors n’avait pas compté.
Il est le premier de tous les chrétiens, celui en qui Dieu fondait à nouveau de grands espoirs pour l’humanité. Il est à la fois père des Juifs, des Arabes et des Chrétiens, des Juifs par Isaac, des Arabes par Ismaël et des Chrétiens par la foi (il a été le premier à vivre par la foi). (Ga.3.6-9)
Dieu ne voulait pas seulement qu’Abraham soit un homme de plus sur cette terre mais il avait pour lui un destin hors du commun. Sa préparation fut longue, ses sacrifices furent exceptionnels, ses bénédictions furent grandioses et inégalables  et son épreuve ne pouvait être des moindres non plus.

Comment cela peut-il me parler aujourd’hui ?

Tout d’abord, Dieu nous a appelé à laisser notre vieille vie, pour aller vers une vie nouvelle (comme Abraham). Dieu nous a fait de grandes promesses (comme à Abraham). Dans notre « chemin de foi » nous devons faire des sacrifices, acquérir en Dieu une assurance inébranlable et expérimenter une intimité avec lui (comme Abraham). Croyez-vous vraiment que votre épreuve ne viendra pas ?

Comme reconnaître cette épreuve des autres ?

Comme le Brevet et le Bac viennent clôturer un long périple d’études et d’examens, la grande épreuve de Dieu dans notre vie est celle qui confirme définitivement notre choix pour lui, c’est celle qui apporte le « sceau » de la perfection de Dieu dans notre vie, c’est celle qui après son passage, le diable est obligé d’admettre que dans notre vie il n’a plus aucune chance, c’est celle qui nous fait crier avec conviction « ce n’est plus moi qui vit mais Christ qui vit en moi », c’est celle qui confirme définitivement que nous sommes dans les plans et destin que Dieu veut pour nous.
Je voudrais ajouter que chaque individu qui choisit de répondre favorablement à l’appel de Dieu ne doit pas se préoccuper de ces « particularités » car Dieu sait que chaque personne est individuelle et que l’épreuve d’un autre ne peut nous servir que d’encouragement mais la nôtre reste une expérience personnelle avec lui. (Comme Abraham tout seul sur le mont Morija)

D’autres exemples

Job ;       De lui par exemple, la bible dit qu’il était un homme intègre et droit ; il craignait Dieu et s’écartait du mal. Pourtant alors qu’il pensait que tout était accompli dans sa vie, il passa par la grande épreuve, celle qui lui demanda de prouver que sa foi et confiance en Dieu ne venait pas des bénédictions reçues ni d’une bonne santé ou d’une belle famille mais qu’elle était le fruit total de son amour envers Dieu. « Voici, quand même il me tuerait, je ne cesserais d’espérer en lui  » (Job 13:15)

Daniel et ses compagnons ;      Pour eux la captivité était déjà une épreuve. Ce qui est intéressant dans cet exemple, c’est l’effet inverse de l’épreuve. Au lieu de passer d’une situation facile à une situation difficile, ils passent ici d’une situation difficile (ils étaient esclaves) à une situation facile (habiter le palais et bénéficier des privilèges royaux). Le problème était que s’en sortir par le chemin qui leur était proposé était contradictoire avec leur foi ; C’est donc l’épreuve de notre fidélité et plaire à Dieu doit être plus important que plaire aux hommes. Ces hommes vont connaître toutes les facettes des épreuves puisque plus tard quand tout ira mieux pour eux, il leur sera à nouveau demandé de prouver la fidélité à Dieu. Dans l’affaire de la fournaise ardente pour Shadrak, Méshak et Abed–Nego et dans l’affaire de la fosse aux lions pour Daniel.

L’église au commencement ;       Plusieurs persécutions vont déferler sur l’église des apôtres et même des martyrs. Pourtant le livre des actes nous dit ceci : Et ayant appelé les apôtres, ils les firent battre de verges, ils leur défendirent de parler au nom de Jésus, et ils les relâchèrent.
Les apôtres se retirèrent de devant le sanhédrin, joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des outrages pour le nom de Jésus. (Ac 5 :40-41) Avouons que nous avons un héritage extraordinaire qui nous oblige devant Dieu à être fidèle et à tenir ferme contre vents et marées ; Surtout que le Dieu de tous ces hommes et femmes est le même Dieu que nous confessons servir et appelons Père. Il ne change pas et il restera fidèle  dans ses engagements envers ses enfants.
« J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »  (Ro 8:18,28)

Méditons aussi sur la liste de Héb.11

  DWS